Le descendant de Louis XVII enfin retrouvé

Marcel 1er

Il aura fallu attendre le développement des recherches sur ADN pour identifier le véritable descendant du jeune Louis XVII, disparu de la Bastille sans laisser de traces en 1793 . C’est une découverte sensationnelle qui met fin à une longue péripétie de prétendants plus ou moins fantaisistes (Naundorff, Alphonse II, Louis XX).

Celui qui avait pour véritable aïeul le Dauphin se nomme Marcel Awatte. Il est âgé de 44 ans. Son ADN correspond à celui découvert dans le fameux cachot de la prison parisienne.

Marcel n’en a pas cru ses yeux lorsqu’il a découvert le courrier de la Société des royalistes de l’Hexagone : « Sire, Nous détenons la preuve que Vous êtes le successeur du dernier roi de France. Et nous nous déclarons pour toujours fidèles à Votre Majesté ».

« C’est inespéré » déclare Marcel Ier. « Moi qui ne suis qu’un modeste agriculteur de province, me voilà souverain et possesseur de tous les biens qui me reviennent de plein droit ».

Un patrimoine qui fait rêver…

Le hasard fait bien les choses

C’est suite à une inculpation pour viol d’une sexagénaire que l’ADN de l’illustre descendant de la Couronne a été recueilli par la police scientifique en novembre dernier.

On sait à présent que le procès, prévu en février prochain, n’aura pas lieu. L’héritier de la couronne de France bénéficie en effet d’une immunité totale, suite à un ancien article de loi du 18 septembre 1601, voté par Henri IV.

Lors de la révolution française, les Jacobins ont négligé de retirer cet article de la Constitution lors de leur Congrès du 18 Brumaire 1792. Rappelons qu’alors, il n’y avait tout simplement plus de monarque!

De gouvernements en républiques, jamais le moindre juge n’a réparé cette omission qui semblait d’un autre âge. Marcel, qui reconnaît pourtant les faits reprochés, ne sera donc ni jugé, ni condamné.

L’ACM (Association contre les Monarques) ne l’entend pas de cette oreille

La représentante de l’association a vivement réagi à cette information. « C’est un véritable scandale, ce type est un pervers confirmé, et sa victime est actuellement hospitalisée pour une grave dépression nerveuse ».

Plainte contre le souverain a été déposée pour vice de forme, mais, suite à la preuve irréfutable de son lien avec le Dauphin, cette plainte a fort peu de chances d’aboutir.

C’est même tout l’inverse.

Marcel Ier fait preuve d’autorité

Le monarque vient en effet de renvoyer la plainte pour diffamation en vertu du droit de cuissage et offense à la monarchie de droit divin. L’association pourrait voir ses subsides supprimés et condamnée à l’interdiction à vie de toute manifestation.

En attendant, Marcel Ier a choisi de résider au palais de Versailles, interdisant par là les nombreuses visites organisées par la ville de Paris.

Il y a fait installer une pelouse pour permettre à son cheptel de brouter à loisir. Son trône, en or pur, est en cours de construction. Quarante citoyens se sont déjà proposés pour entrer dans sa Garde royale.

Le Gouvernement a immédiatement réagi à cette fâcheuse découverte, en annonçant sa cessation dans les prochains jours. Tiendra-t’il parole? On peut en douter. Mais il lui faudra marcher sur des oeufs.

On sait en effet qu’en France, les nostalgiques de la Royauté sont nombreux, et leur enthousiasme pourrait dégénérer en émeute en cas de tentative de destitution de leur nouveau roi.

Ne manquez plus rien !

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire

Merci de votre inscription !

Oups