Le médium financier : mythe ou réalité ?

Boule de medium

S’il est un domaine où la prédiction serait bienvenue, c’est bien celui des marchés financiers.

Deviner comment la Bourse évoluera, voilà un avantage non-négligeable pour qui veut investir dans les outils financiers. Actions, obligations, peu importe : le gain est garanti. « On ne prête qu’aux riches » et aux prévisionnistes de toutes natures (médiums, voyants, météorologues).

A l’heure où les traders recourent aux robots pour décider en leur âme et conscience des opérations boursières les plus efficaces, l’art de prédire permettrait quant à lui d’annuler tout risque de pertes.

Pourquoi les devins ne gagnent-ils pas au Loto ou au Tiercé?

Un tel don existe-t-il dans la réalité ? Pourquoi les devins ne gagnent-ils pas au Loto ou au Tiercé ? Depuis des lustres, nombreux sont ceux qui cherchent à faire toute la lumière sur ces pseudo-voyants.

Un dossier prometteur

Balthazar Paquebeau est un marabout internationalement reconnu, si l’on en croit le dossier prometteur qu’il nous a fait parvenir : “Balthazar, le Médium financier qui lit les cours de Bourse dans les astres”. La lettre d’accompagnement mentionnait son compte et invitait à y transférer nos avoirs (titres ou espèces).

Nous avons vérifié la crédivilité de ce dossier à même son domicile. Le personnage qui nous ouvre affiche un visage plutôt ingrat. Seules ses dents blanches nous font bonne impression. Dans la quatre-vingtaine, chaussé de pantoufles usées, mal rasé et l’haleine parfumée d’ail frais, il nous souffle un : « Ces messieurs désirent ? » qui nous fait reculer d’un bon mètre.

Heureusement, il nous rassure en ajoutant qu’il est seulement le majordome du Bon Maître.

Un médium financier qui fait désordre

Le grand Maître nous reçoit dans son bureau. Douze écrans scintillent autour de lui, affichant en alternance des chiffres rouges ou verts. « Ce sont les cours de la Bourse », croit-il utile de nous préciser. Nous lui demandons de faire la preuve de ses dons. « Vous allez voir » nous répond-il.

Ses yeux se ferment, son front se ride et il respire comme un brachiosaure. Soudain, il se tourne vers ses écrans, les pupilles dilatées et pour ainsi dire effrayant.

Regardez ce titre ; il va monter dans la minute

« Regardez ce titre (l’action Fortis, ndlr) : il va monter dans la minute ». Au bout de la minute, le titre a affiché six baisses et six hausses, ce qui ne nous convainc qu’à moitié. Nous lui demandons d’être plus audacieux. « Soit. Dans cinq minutes, le même titre vaudra au moins 43,6 euros ». Le résultat laisse songeur : au bout du compte, l’action a perdu des plumes et cote très en-dessous de cette valeur.

« Vous voyez ? J’avais raison ». Nous objectons qu’au contraire, mais il nous interrompt : « Je parlais bien entendu de ce titre-ci ». Sur l’écran, de son index tremblant, il pointe une autre action, d’une valeur de 104 euros tout juste. Nous sommes perplexes. Notre doute affiché le rend furieux. « J’en étais sûr ! Je sens ici la présence d’un esprit malin. Allez-vous-en, et faites attention à ce que vous écrirez ».

Expérience non-concluante !

Nous filons sans demander notre reste. Ce Maître possède peut-être des facultés, mais la presse est libre, cher Monsieur. Soyez déjà heureux que nous masquions vos coordonnées sur le courrier.

Pour ce qui concerne la Bourse, nous vous conseillons plutôt l’excellent site transactionbourse.com

A propos Augustin Kanniemer 31 Articles
Augustin Kanniemer, fin observateur, est maire de Cornimon (France) depuis 2015.

2 Commentaires

  1. J’avais déjà eu affaire à ce genre de médium, et pour moi, cela a fonctionné, mais seulement 1 fois sur 2.

    Sur dix actions qu’il m’a conseillées, j’ai terminé l’année avec cinq gains et cinq pertes. Je crois donc que cela fonctionne réellement mais que personne n’est parfait et que ces médiums peuvent se tromper aussi.

    La rémunération était correcte vu qu’il ne prenait “que” 40% de mes gains.

    Bien à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.